Bienvenue sur le site d'un groupe de copains ayant eu le bonheur d'avoir grandi dans une véritable petite oasis du Maroc, sur des hauts plateaux arides regorgeant de minerai de phosphates, au lendemain de la dernière guerre mondiale, dans ce qui était alors, la "petite ville" de KHOURIBGA
 

Dernière mise à jour : journal de bord le 18/12/2021
Journal de bord Actualité de l'association et de ses membres
Manifestations en textes, images et vidéos
Khouribga Photothèque : Histoire de Khouribga
OCP
Notre association - Historique
- Statuts
- Organisation
Blog des anciens de Khouribga
Nous contacter : sadaka.asso@gmail.com


HOMMAGE D'YVES JUAREZ A SON AMI JEAN-PIERRE

Cher Jean Pierre,

Sans même que nous ayons pu nous revoir, que nous ayons eu le temps de nous dire adieu, la vie t’a arraché à ta famille, à tes Amis, à tous ceux qui t’aimaient, dans une brutalité glaciale !

Tu t’en es allé bien trop tôt, bien trop vite, bien trop loin, ta famille - ton épouse notre Présidente et chère Amie Violeta, ainsi que toute notre petite communauté Khouribganaise, avions encore besoin de toi, de ton pragmatisme, de ta bonne humeur, de ces liens que tu savais tisser, même si tu n’avais pas vraiment de préférence pour le second degré.

C’est en ma qualité de fondateur de SADAKA et surtout d’Ami que je livre ma consternation qui n’a d’égal que ma peine, à l’idée que nous ne nous reverrons plus jamais.

Les images du long chemin que nous avons fait ensemble surgissent en boucle de ma mémoire et, d’aussi loin que celle-ci me permet de me souvenir, reviennent les images de notre enfance Khouribganaise, avec le voisin en culottes courtes, le copain, puis l’Ami.

Oui Jean Pierre – « Juan » nous t’appelions dans le domaine de la « p’tite ruelle » – à Khouribga, tu étais déjà un élève brillant, devenu ingénieur, ce qui t’avait permis d’accéder et poursuivre une brillante carrière professionnelle dans l’industrie des raffinements pétroliers.

Je revois comme si c’était hier nos retrouvailles à VAULX-MILIEU, faisant alors connaissance de ta petite famille et notamment tes deux enfants Marie Pierre et Jean François, puis tes petits-enfants, cette petite famille que j’ai vu grandir et dont tu me parlais si souvent…... C’est d’ailleurs à l’occasion de l’une de ces rencontres que nous avions entrepris ce pari si noble, de création d’une association, dont tu fus l’un des principaux piliers. En effet, lorsqu’au cours de l’année 2005 nous décidâmes l’officialisation du rassemblement du plus grand nombre de nos Amis d’enfance Khouribganais, au sein de l’association SADAKA, c’est vrai que tu fus parmi les plus actifs soutiens de ce projet et depuis, plus jamais tu ne cessas de t’impliquer pour cette superbe cause, ayant permis de générer tant de bonheur et de rencontres Khouribganaise, permettant ainsi à nos Amis d’enfance, de se retrouver et d’entretenir cette flamme qui nous rappelle fièrement qui nous sommes, quelle était la valeur de nos ascendants  et d’où nous venons. 

Tu y croyais tellement fort à ce regroupement de nos Amis d’enfance Khouribganais, que cette association SADAKA t’a récompensé en t’offrant le tremplin du deuxième souffle que tu voulais donner à ta vie,  en provoquant le croisement de ton existence, avec celle de ton Amie d’enfance, notre chère Présidente Violeta, à qui je réitère mes plus sincères condoléances ainsi que toute ma compassion et toute mon affection.

Je mesure et comprends le vide auquel Violeta se retrouve confrontée, avec l’arrachement de la moitié de son être, comme elle me l’a confié, dans le plus grand désarroi. Va en paix, nous resterons toujours sa famille.

Mes pensées vont bien sûr aussi à toute ta famille et en particulier à Hubert – Lucien – Marie Pierre et Jean-François, à qui j’adresse et réitère mes plus sincères condoléances également.  

Ton rire, ton humour, ta générosité, ta bonne humeur et ton éternel optimisme me manque déjà… !

Ta disparition nous rappelle à tous l’évidence que nous sommes peu de choses et qu’il y va de notre intérêt de profiter de chaque instant de nos vies ici-bas, en nous attachant également à renforcer l’œuvre militante à laquelle tu t’étais donné, dès les premières heures, concernant ce projet devenu réalité, de regroupement des copains au sein de « SADAKA », pour que notre petite communauté d’anciens enfants Khouribganais, reste toujours unie, soudée et solidaire.

Adieu Jean Pierre, nos secrets, nos jeux d’enfants, nos souvenirs, nos joies, nos peines, nos bêtises et nos différends, resteront nos trésors mutuels, à tout jamais, par les liens de notre Amitié.

Yves JUAREZ 












jean%20pierre.jpg




mariage%20copie.jpg


































yves.jpg